Le Master 2 Droit de la communication

Le mot des Directeurs

Héritier du DEA de Droit de la communication, ce master est l’’un des plus anciens et les plus réputés dans cette matière.

Sélectif, il est destiné aux étudiants qui se destinent soit à l’’enseignement et à la recherche (ce qui est le cas d’’une petite minorité d’’entre eux), soit à un autre exercice professionnel dans le secteur de la communication (ce qui est le projet de la plupart) : Barreau, entreprises de communication audiovisuelle, administrations, sociétés de production.…

Il est résolument transversal : co-dirigé par des professeurs de droit public et de droit privé, il étudie les deux disciplines (que les étudiants doivent bien maîtriser), tant dans l’’ordre interne que dans les ordres européens (Union européenne et Convention européenne des droits de l’’homme) et international.

Il est dit « indifférencié » : comme dans les masters Recherche, il comporte la rédaction d’’un mémoire (qui est un élément très important de la formation) ; comme dans les masters professionnels, les enseignements sont donnés en majorité par des personnalités non universitaires de très haut niveau ; un stage est possible dans le cadre du cursus.

Son objectif est double :
– Donner aux étudiants une connaissance complète et précise, actuelle et prospective du droit applicable à toutes les formes de communication, quels qu’’en soient l’’objet, les modalités et les vecteurs techniques ;

– Les préparer à donner des solutions légales et imaginatives à des questions que le contexte technologique renouvelle en permanence.

Jérôme Passa et Camille Broyelle, Professeurs à l’’Université Panthéon-Assas (Paris II), co-directeurs du M2